Trois manières d'intégrer l'industrie

Pour devenir charpentier-menuisier ou charpentière-menuisière, pas besoin de passer par quatre chemins. Au Local 9, on sait faire de la place à la relève de l’industrie de la construction. On travaille fort pour que tous nos membres puissent prendre leur place et on les accompagne pour qu’ils puissent pratiquer leur métier à nos côtés, qu’ils viennent des bancs d’école, des bassins, ou de la reconnaissance d’expérience.

1. Obtention d’un diplôme d’études professionnelles

La formation professionnelle permet d’intégrer l’industrie en partant sur des bases solides. Une fois le programme terminé, vous devez trouver un employeur qui vous garantira 150 heures de travail, ce qui vous permettra d’obtenir votre certificat de compétence.

Diplôme d’études professionnelles

Formulaire de garantie de 150 heures

Formulaire de demande d’enregistrement ou de modification au dossier d’identification ou au choix d’association syndicale

2. Reconnaissance d’expérience

Avec plus de 6000 heures au sein de l’industrie de la construction non assujetties dans les tâches du métier de charpentier-menuisier, on peut vous aider à accéder à l’examen de qualification charpentier-menuisier compagnon. En choisissant d’être représenté par le Local 9, on vous aidera à faire reconnaitre vos heures auprès de la CCQ.

Formulaire de reconnaissance d’heures

3. Ouverture de bassins

Pour combler les manques de main d’œuvre ponctuels, la Commission de la construction du Québec ouvre des bassins de main d’œuvre qui permettent à la relève d’intégrer directement l’industrie.

Avec une garantie d’emploi de 150 heures de la part d’un employeur en main, vous pouvez ainsi occuper un poste sur un chantier. C’est à ce moment que vous pouvez choisir le Local 9 pour vous représenter.

S’inscrire maintenant au bassin

Formulaire de garantie de 150 heures

Formulaire de demande d’enregistrement ou de modification au dossier d’identification ou au choix d’association syndicale

Pour connaître l’état des bassins